Rhizome chapitre VIII : black ou noir en France

 

A. et Lionel sont béninois vivant en France depuis de nombreuses années maintenant.

On leur oppose deux visions presque opposées de la manière de percevoir les inégalités raciales dans cet épisode. L’un est ingénieur et qualifie les africains ou afrodescendants de « black » et l’autre artiste les désigne comme « noirs ».

L’un a conscience du racisme mais ne s’attache pas à en faire un phénomène social et préfère adopter une stratégie individuelle pour s’en sortir et prouver au reste du monde sa valeur. Il souhaite se concentrer sur le positif. L’autre travaille malgré lui à donner de meilleures représentations des personnes racisées dans son métier de cinéaste. Et lorsque Georges Floyd a été assassiné par la police à Minnéapolis, il raconte à quel point la réaction vivaces de certaines personnes en France a suscité un choc chez lui.

 

Pour aller plus loin :

« J’étouffe » de Raoul Peck, réalisateur du film documentaire « I am not your negro » https://le1hebdo.fr/journal/numero-special/301-1/jetouffe.html

 

Un article sur l’Oréal décidant d’enlever les mots « blanchissants », « fair » pour (clair) de ses produits tout en maintenant leur commercialisation.

https://information.tv5monde.com/terriennes/l-oreal-ne-dites-plus-creme-blanchissante-mais-qui-donne-de-l-eclat-365494

 

Article Wikipedia sur l’utilisation et la définition du terme argotique de « Karen » (en anglais)

https://en.wikipedia.org/wiki/Karen_(pejorative)