Rhizome Chapitre 11

En novembre, c’est la 2e édition du mois des adoptés dans les pays francophone de Belgique, Suisse, France et Québec. Porté entre autre par Amandine Gay, il a pour but de donner enfin la parole aux personnes adoptées et moins souvent mis en avant par les médias que leur parents adoptifs.

Aujourd’hui, ce sont des dizaines de milliers de personnes adoptées qui vivent en France, et dont les voix ne sont jamais entendues.

Dans ce sens, Joohee et Chris expliquent leur expérience de personnes racisées ayant des parents adoptifs français et/ou blancs. Elles racontent combien cela peut être complexe en terme d’identité, de déracinement et à quel point il est difficile d’exprimer une identité plurielle en France.

L’adoption internationale, comme l’explique Joohee, est une vision occidentale imposée au reste du monde qui sous-tends des rapports néocolonialistes qui se font ressentir à l’échelle de la famille… Les conséquences peuvent être lourdes car les familles adoptives ne sont pas préparées ni conscientes des enjeux d’une famille multiraciale, le coût psychologique et du traumatisme pour les personnes qu’elles adoptent, ainsi que le racisme structurel auquel ils / elles font face au quotidien.

Musiques

Yo me llamo cumbia de Toto la mamposina

Your posture(너의 자세) de Parasol(파라솔)

Liens

Instagram de Joohee : Kim Gun 59

Freefall

 

Pour aller plus loin 

 

Interview avec Amandine Gay dans les Inrocks: Il est urgent de préparer les enfants adoptés au racisme

 

Article écrit par Joohee : Il faut écouter les personnes adoptées plutôt que les mythes dont elles font l’objet