Rhizome Chapitre 10

Saha d’origine nigérienne et Mélanie d’origine sinovietnamienne ont un parcours scolaire, universitaire et professionnel sans faute. Si elles en sont arrivées là, c’est parce qu’elles était bonne à l’école mais pas que…

Elles parlent de l’injonction à la réussite chez les français, enfants d’immigrés, qui n’est pas dite explicitement de la part de leur parents, mais qu’elles ont intériorisées tout le long de leur vie. Le parcours compliqué et difficile de leur parents arrivés en France, qui leur a mis une certaine pression quant à la sécurité financière.

Dans ce chapitre elles expliquent leur expérience plus jeunes pour en arriver là, de leur vision de l’égalité des chances au travail ou à l’école ou de la méritocratie à la française.

Quand on est enfant d’immigrés, a-t-on vraiment le droit d’échouer ?

 

Musiques

« Imigradan », de Les filles de Illighadad extrait de l’album Eghass Malan

« Ông Không Biêt Đâu » de Kiên

 

Liens

Le génial compte Instagram de Saha : Moi, fille d’immigrés

Les podcasts de Mélanie : Melting pot, Mija Saison2, Part de voix

 

Pour aller plus loin 

Quelle réussite scolaire pour les enfants issus de l’immigration ? Politiques, dispositifs, préconisations

Les mobilisations familiales des immigrés pour la réussite scolaire de leurs enfants

 

« ça m’a donné une pression car je me suis senti obligée de réussir en fait. Si non, ça aurait voulu dire que j’avais pas fait assez d’efforts. Et j’en aurais eu honte. »

Mélanie

 

 

Cet épisode a été réalisé par Malika Ung de dire-son