Le vibraphone et le marimba sont des instruments moins courants dans les formations de jazz, peut-être aussi moins appréciés que saxophone, trompette ou piano.  

Dans les années 60, Bobby Hutcherson a largement contribué à redéfinir leur place dans le jazz moderne mais il reste un musicien assez peu connu, beaucoup moins qu’un Roy Ayers, l’un des grands vibraphonistes de la période.
Tandis que Ayers s’oriente rapidement vers un funk efficace, Hutcherson reste avant tout dévoué à la cause du jazz. Et comme beaucoup d’autres musiciens de sa génération, il va tenter de se frayer un chemin à un moment particulier de la musique afro-américaine, celui de la révolution du free jazz et du triomphe du rock, de la soul et du funk.

Très loin des grandes scènes et des succès populaires, Bobby Hutcherson et ses compagnons de route vont tout de même aller de l’avant et tenter de renouveler l’expression du jazz.  

Spécial copinage ! Le blog de Eddie Bernard : http://jazznicknames.over-blog.com/
Des critiques de disques agréables à lire, des extraits musicaux, le tout bien illustré. Allez voir !

Tracklist à venir