• PRECIPITE – Naufrages (Araki)

https://arakirecords.bandcamp.com/album/naufrages

Y a tout là-dedans : rock, noise, prog, des titres de 60 secondes et d’autres de 15 minutes, et tout est palpitant. Un album-monde écrit par François Clos, entouré de musiciens venus de tous horizons. Incroyable de richesse.

  • RAYOTASER - Incendio (Ferror Records)

https://ferror.bandcamp.com/album/incendio

Rayotaser revient avec un nouvel album d’électronique et de synth pop intenses et émotionnelles.

  • CLAIRE DAYS – Emotional territory (Autoproduit)

https://claire-days.bandcamp.com/album/emotional-territory-2

Un très beau premier album d’indie-folk pour la Lyonnaise Claire Days ! Le titre est assez explicite…

  • MISS MYRIAM – On dit d’elle (Autoproduit)

https://soundcloud.com/user-839857917/on-dit-delle

Cocktail disco-pop-clavecin à message féministe.

  • GERAUD PORTAL – Zinneke (Outhere / After the crescent)

https://open.spotify.com/track/5o5fYCvUfCNu93p8vtugYb?si=45ffae41f41242cb

  • FUTURE HOLOGRAMS - Pantomime (Caffeine Free Records)

https://futureholograms.bandcamp.com/album/pantomime

Projet solo de Adam Stolarczyk, un album instrumental assez sombre avec une ambiance plutôt chillwave.

  • FRANCOIS MERLIN – Les magnifiques (Araki)

https://arakirecords.bandcamp.com/album/les-magnifiques

Référence au rôle joué par Belmondo dans « le magnifique », ce François Merlin là nous embarque dans une série de paysages instrumentaux remarquables et cinématiques. Et c’est magnifique !

  • HASSE POULSEN & HENRIK SIMON SIMONSEN – The parsonage melodies (Das Kapital Records)

https://open.spotify.com/track/4kyJ9yOOjtlLrddFbrNvFZ?si=6eaf7fbaa40f4e60

  • MIËT - Ausländer (Ici, d’ailleurs)

https://mietmusic.bandcamp.com/album/ausl-nder

La solitude pousse-t-elle à sortir et à rencontrer l’autre ? Bien que toujours seule sur scène et en studio, Miët exprime combien la découverte d’une altérité nourrit sa création, au point de l’avoir choisi pour ce deuxième album. Pour la chanteuse nantaise, ce terme désigne cet « autre », qui semble prendre l’apparence d’un personnage que l’on apprend à découvrir au fil des dix titres de l’album.

  • SATHONAY– Addio al passato (Carton Rec.)

https://sathonay.bandcamp.com/album/addio-al-passato

De la musique de transe, avec du Saz qui donne une sonorité incroyable à l’ensemble, le tout enregistré dans le Vercors… de quoi passer la fin d’année dans un état second parfait (et pas forcément éthylique du coup, ça ménage le foie).

  • HABITANT - Jésus, une fille moderne (AB Records)

https://abrecords.bandcamp.com/album/j-sus-une-fille-moderne

Nouvel album électronique et planant par Habitant.

  • MERMONTE – Variations (Room Rec.)

https://mermonte.bandcamp.com/album/variations-2

De la pop orchestrale, du post-rock tumultueux, des instrus captivantes, c’est le menu de ce 4eme album des Rennais de Mermonte, qui reviennent après plusieurs années de silence.

  • PINKSHIFT - Love Me Forever (Hopeless Records, Inc.)

https://pinkshift.bandcamp.com/album/love-me-forever

Ashrita Kumar (chant), Paul Vallejo (guitare) et Myron Houngbedji (batterie) viendront nous en faire voir de toutes les couleurs avec leur mélange de pop-punk et de post-hardcore à travers ces douze nouveaux titres survoltés et frénétiques.

  • TAKAMU – Monovista bounce (Mahorka)

https://mahorka.bandcamp.com/album/monovista-bounce

Une petite pépite d’electro ambiante et/ou trébuchante fabriquée à six mains entre les USA, la Nouvelle Zélande et l’Australie.

  • SPELTERINI - Paréidolie (Kythibong Records)

https://kythibong.bandcamp.com/album/par-idolie

Trois ans après Pergélisol/Chorémanie, premier album diptyque croisant radicalisme post-punk et ambition minimaliste, le quatuor baptisé d’après Maria Spelterini, sort un second disque qui transcende ce délicat équilibre esthétique et l’amène à frayer bien au-delà/en-deça du rock et de l’électronique. Tour à tour envoûtante et entêtante, cette nouvelle pièce de trente trois minutes d’un post-krautrock aux accents industriels et aux allures de musique rituelle naît de l’interaction d’un drone et d’un rythme évoluant côte à côte, se croisant, se mélangeant et se répondant avant de disparaître.

  • PVA – Blush (Ninja tune)

https://pvaareok.bandcamp.com/album/blush

Ca tabasse, c’est magnétique, ça se danse, c’est addictif, c’est exactement ce qu’il nous faut… Premier album percutant et réussi pour PVA.

  • SECRET SHAME - Autonomy (Autoproduction)

https://secretshame.bandcamp.com/album/autonomy

Une new-wave sinistre, tendue et relâchée, qui s’inspire du post-punk, du goth et du deathrock, rend cet album très intéressant à écouter.

  • VARIOUS ARTISTS – Record kicks cinematic nuggets (Record kicks)

https://recordkicks.bandcamp.com/album/record-kicks-cinematic-nuggets

Comme son nom l’indique, une collection de pépites jazz-funk et groovies façon séries B, compilée par le label Milanais Record Kicks.

  • ANGELA AVETISYAN QUARTET - Eastern Sketchbook (Autoproduction)

https://angela-avetisyan-quartet.bandcamp.com/album/eastern-sketchbook

Passionnée et expressive, personnelle et sensible, forte et intense – telle est la musique du Angela Avetisyan Quartet. Née en Arménie et élevée en Russie, la trompettiste Angela Avetisyan avec Matthias Gmelin, Maximilian Hirning et Misha Antonov mélangent le funk, le jazz, la pop et le folk pour créer leur propre son.

  • EGGS – A glitter year (Safe in  the rain / Howlin’ Banana)

https://safeintherain.bandcamp.com/album/a-glitter-year

De la jangle-pop comme avant, mais maintenant ! Premier album à la fois hors du temps et nostalgique pour les frenchies de EggS.

  • LISIEUX - Abide! (Throatruiner Records)

https://throatruinerrecords.bandcamp.com/album/abide

Lisieux de Toulouse, joue une folk électronique sombre - contemplative et obsédante, puisant ses racines dans les scènes proto-goth des années '80 (Dead Can Dance, Death In June, Cocteau Twins…) et nourrie par des imaginaires médiévaux.

  • PRISM – Top budget (IRM)

https://indierockmag.bandcamp.com/album/top-budget

Electronique flippante et indus augmentée de tout un tas de sons chelous à base de guitares ou de cris. C’est la bande son de votre réveillon du nouvel an (enfin si vous voulez hein…).

  • ELLIMINXTE - deceptio (Autoproduction)

https://elliminxte.bandcamp.com/album/deceptio

Album downtempo entre la musique électronique et le jazz.

  • JEAN JEAN – Fog infinite (A tant rêver du roi)

https://atantreverduroi.bandcamp.com/album/jean-jean-fog-infinite

Un infini brumeux qui porte bien son nom, entre rock expé et electro indé, fabriqué dans la région de Pau par un trio Jean Jean en mode synthwave.

  • RHIANNON SCUTT - Slow Drift (Autoproduction)

https://rhiannonscutt.bandcamp.com/album/slow-drift

L’évolution à travers la musique de Rhiannon est claire. Un changement de son premier duo roots Rita Payne, à travers une période de travail introspectif. Travaillant maintenant avec un son plus granuleux, elle maintient ses paroles magnifiques et parfois inconfortables, expérimentant avec des guitares déformées, des boîtes à rythmes et de la trompette de jazz.

  • SUSS – Suss (Northern spy)

https://suss.bandcamp.com/album/suss

Ambient-country New Yorkaise pour rêver de grands espaces… un trip à la Pan.American, avec une touche cosmique en plus peut-être ?

  • FINSTA – CUNTYGRRRL (Autoproduction)

https://finstapurrs.bandcamp.com/album/cuntygrrrl

Album de plein de styles différents, plutôt punk, certainement très vénère, presque dansant, ou pas.

  • LES CLOPES – Troa (Choléra cosmique / Craignos)

https://craignos.bandcamp.com/album/troa

Coldwave déconnante à deux balles pour déprimer dans la bonne humeur. C’est n’importe quoi ? Oui, en effet…

  • DEAD HORSES - Sunny Days (Maple Death Records)

https://mapledeathrecords.bandcamp.com/album/sunny-days

Des morceaux doux et tristes et des paysages sonores qui vous embrassent et vous transmettent de la chaleur humaine.

  • NUAGE FOU – Super puma (Petrol chips)

https://petrolchips.bandcamp.com/album/super-puma

Une nouvelle sortie du côté de chez Ray Borneo et son label Petrol Chips : le spoken word de Nuage Fou s’insinue doucement dans nos têtes.

  • SIREN SPELL - Alienation (CHRYSANTHEM Records)

https://chrysanthemrecords.bandcamp.com/album/alienation

Une collection de singles par Siren Spell (Prague Czech Republic)

  • BRUME PAROLE – Recherche Proust (La souterraine)

https://souterraine.bandcamp.com/album/recherche-proust

Une lecture pop électronique de textes de Marcel Proust extraits de la « recherche du temps perdu ». Sortie à l’occasion du centenaire de la mort de Proust, le 18 novembre dernier.

  • ABEL31 - 200 (Promesses)

https://promesses.bandcamp.com/album/200

Ce projet est le premier long métrage d’Abel et il semble être la porte d’entrée vers son univers. Les productions instrumentales saturées et électroniques du compositeur parisien se mêlent aux voix rap, chantées de ses invités. Le résultat est 12 chansons hybrides à la frontière de l’hyper-pop, du rap et de la musique électronique, avec un héritage musical qui semble fortement influencé par la musique trap des années 2010, plus des tendances des années 2000 comme la French touch ou l’Eurodance et l’hybride musique d’Internet de ces dernières années.

  • HAYTHEM MAHBOULI – Last man on earth (Schole Rec.)

https://haythemmahbouli.bandcamp.com/album/last-man-on-earth

Compositeur Tunisien vivant au Canada, Mahbouli sort là un album superbe d’instrumentaux mêlant orchestre et machines, pour une ambiance de fin du monde tout à fait crédible !

  • ANGEL APRICOT - the pink sunset over you (Autoproduction)

https://angel-apricot.bandcamp.com/album/the-pink-sunset-over-you?from=footer-nna3945931828

Dreamy indie avec des influences shoegaze.

  • TEETH – Trauma (Flippin’ freaks)

https://flippinfreaks.bandcamp.com/album/trauma

C’est catchy, c’est indie, c’est rock, c’est Bordelais. Un 2e album fort réussi de la part de Teeth, dont le Trauma nous convainc totalement !

  • SPECIAL INTEREST - Endure (Rough Trade Records)

https://specialinterestno.bandcamp.com/album/endure

Les chansons de Special Interest rappellent autant l’art rock de Sparks et des B-52 que le punk à l’esprit politique, et sur “Midnight Legend”, le groupe est plus ouvertement pop que jamais - faire quelque chose d’amusant pendant une période de tristesse fréquente est devenu une priorité centrale.

  • LOST IN KIEV – Rupture (Pelagic Rec.)

https://lostinkiev.bandcamp.com/album/rupture

Ils se qualifient eux-mêmes de « cinematic post-rock », alors on leur laisse cette étiquette ! Comme l’explique le guitariste : "Rupture est un album pensé pour exprimer notre ressenti à propos de la rupture entre civilisation moderne et vie naturelle”, le message passe plutôt bien à l’écoute…

  • VOCES DE ULTRATUMBA - E . C. #024 - DEMO + LIVE SESSION (Education Cinica)

https://educacioncinica.bandcamp.com/album/e-c-024-demo-live-session?from=footernn-a4033598257

Hardcore punk argentin sombre mais courageux. Le concert live donne une version plus brute des morceaux enregistrés, ça nous permet de les re-écouter d’une autre manière, c’est un vrai régal.

  • DAME AREA – Toda la mentira sobre Dame Area (Magia Roja)

https://damearea.bandcamp.com/album/toda-la-mentira-sobre-dame-area

Un duo Barcelonais qui chante en italien… ça brouille les pistes mais ça n’enlève rien à l’efficacité de leur synthwave / electro-clash qui fait taper du pied.

  • ADOLINA – Imago (Yoyodyne / Araki)

https://adolina.bandcamp.com/album/imago

Oh c’est bien ça, de la noise qui flingue, made in Belgique. Guitares et basse chirurgicales, au service d’un rock tendu comme on aime !

  • DANNY SCOTT LANE – Home decor (We release whatever the fuck we want)

https://wereleasewhateverthefuckwewantrecords.bandcamp.com/album/home-decor

Allez, un petit truc jazz bien chill pour changer un peu : le label suisse au meilleur nom du monde sort ce Home Decor de l’américain Danny Scott Lane, entre smooth jazz, ambient et soundtrack, de quoi descendre tranquillement.