Le Président Jean-Pierre Barbier, accompagné par la Vice-présidente chargée des  collèges et des équipements scolaires, Cathy Simon, s’est rendu au collège Lamartine à  Crémieu. La rénovation du bâtiment vient de se terminer après un an de travaux.  

Une rénovation thermique  

Débutés en juillet 2019, les travaux de rénovation et de mise en conformité du collège Lamartine, qui  compte plus de 780 élèves, se sont terminés juste avant la rentrée scolaire.  

L’opération a consisté en : 

– la rénovation thermique du bâtiment ; 

– l’extension du préau de 300m² ; 

– la mise en conformité de la laverie ;  

– la réorganisation du CDI ; 

– le rafraichissement de l’administration ; 

– le déplacement de la loge ; 

– et la restructuration du pôle sciences.  

Les bâtiments modulaires, mis en service au retour des vacances de printemps 2019 pour héberger les  4 salles de sciences, permettant ainsi la réhabilitation du pôle sciences du collège, ont été démontés au  cours de l’été dernier. La remise en état du terrain suite à ces démontages sera effectuée par le  Territoire durant les vacances de Toussaint 2020. 

Le montant de cette opération s’élève à près de 4,4 M€. 

Le Président Jean-Pierre Barbier a ensuite visité le chantier d’extension de l’établissement  d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, la Résidence Jeanne de Chantal à Crémieu, pour  lequel le Département a investi 1 M€. Il a conclu sa matinée à Crémieu par une rencontre avec les  membres de l’association d’insertion de restauration des remparts. « De bonnes conditions de travail favorisent la réussite ! C’est pourquoi, depuis 2016, le Département a  investi 260 M€ pour rénover, agrandir, mettre aux normes les 96 collèges publics en Isère. Le collège de  Crémieu s’inscrit dans ce cadre avec des efforts importants sur la rénovation thermique. Rénover  thermiquement les établissements scolaires, c’est un investissement aujourd’hui pour permettre demain  une baisse des dépenses énergétiques. A Crémieu, le Département agit au plus près des besoins. C’est  vrai pour le collège. Cela l’est aussi avec les travaux de la Résidence Jeanne de Chantal et l’association  d’insertion de restauration des remparts qui bénéficient tous deux du soutien du Département », affirme  Jean-Pierre Barbier.