Et si on profitait de ce confinement pour reflechir aux liens que nous
vivons avec nos mères? Celles qui nous ont élevées, celles qu’on aime et
qu’on aime critiquer, ce qu’elles nous ont transmis qui ont fait de nous
les feministes que nous sommes…