Le Président Jean-Pierre Barbier, accompagné par le Sous-Préfet de Vienne, Jean-Yves  Chiaro, le Vice-Président en charge de l’agriculture, Robert Duranton, la Conseillère  départementale, Claire Debost, ainsi que par les Maires de Marcilloles, Dominique Primat,  et de Penol, Bernard Veyret, et David Rivière représentant le Président de la Chambre  d’agriculture de l’Isère, a visité cet après-midi l’exploitation de l’éleveur Yannick Bourdat.  

Face à la recrudescence des actes de malveillance contre des exploitations agricoles en Isère ces  derniers mois, le Département a décidé d’agir, en lien avec tous les acteurs concernés. 

Au cours de la visite de l’exploitation agricole de Yannick Bourdat située à Marcilloles, et la rencontre  d’agriculteurs sur place, certains victimes d’actes de malveillance, le Président Jean-Pierre Barbier,  accompagné par les élus et le Sous-Préfet, a rappelé les dispositifs mis en place pour soutenir les  exploitants agricoles isérois en prévention et en dédommagement de ces actes répréhensibles, qui vont  jusqu’à l’incendie criminel, et qui tendent à se multiplier. 

Le 26 juin 2020, l’Assemblée départementale a voté un règlement d’intervention ouvrant droit à des  aides du Département envers les agriculteurs dont les exploitations ont été l’objet d’actes malveillants.  Ce règlement permet aux exploitations touchées par des sinistres de ce type, d’obtenir une aide  exceptionnelle de 15 000 € maximum, en complément des aides régionales, et dans la limite du plafond  du régime des minimis agricoles. 

Le 11 décembre 2020, l’Assemblée départementale a adopté une convention de partenariat avec l’Etat  et la Chambre d’agriculture renforçant la sécurisation des exploitations agricoles. Concrètement, il s’agit de développer les échanges, de mieux sensibiliser les exploitants aux risques encourus tout en les  associant à leur propre sécurité, de les alerter quant à l’émergence de nouveaux phénomènes et  d’accentuer les actions de prévention. 

Prochainement, lors de la session budgétaire du 1er et 2 avril, un règlement d’intervention, permettant au  Département de subventionner les agriculteurs qui souhaitent équiper leur exploitation de systèmes de  protection, dont la vidéo-protection, sera soumis au vote de l’Assemblée départementale. 

« Les actes de malveillance à l’encontre des exploitants agricoles sont proprement insupportables. A  l’heure où tout le monde est d’accord pour prôner les circuits courts et une alimentation, de saison et de  qualité, certains osent s’attaquer à ceux qui permettent aux Isérois de remplir leurs assiettes en  respectant ces objectifs. Notre devoir est donc de soutenir ces exploitants, nos exploitants, pour éviter  que ces actes répréhensibles restent impunis et puissent se multiplier », souligne le Président du  Département Jean-Pierre Barbier. « Cette crise sanitaire a montré combien l’indépendance alimentaire est importante, et combien elle  avait finalement été mise de côté depuis de trop nombreuses années. En Isère, le Département soutient  l’agriculture. Cela passe aussi par un soutien sans faille et une protection des exploitations face à des  actes incompréhensibles de malveillance. Le Département est là pour ses agriculteurs, nous ne  lâcherons rien », souligne le Vice-Président à l’agriculture, à l’irrigation, à la filière bois et au  développement Robert Duranton.