LE DEPARTEMENT DEPLOIE LE DISPOSITIF DE VISIOCONFERENCE E-LIO DANS LES EHPAD ET MAISONS DE RETRAITE DE L’ISERE AFIN DE MAINTENIR LE LIEN SOCIAL


Le Département offre aux Ehpad (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et maisons de retraite (résidences autonomie) isérois volontaires un dispositif de visioconférence afin de maintenir le lien indispensable entre les aînés et leurs familles en cette période de confinement qui est appelée à se poursuivre.


Un confinement douloureux
« Le confinement place les résidents dans un isolement difficilement supportable, qui affecte leur moral, et donc leur santé. Un moral d’autant plus mis à l’épreuve que le contexte peut être très anxiogène pour nos aînés étant donné leur vulnérabilité au Covid-19 et le prolongement du confinement. Nos aînés ont besoin de maintenir le lien avec leurs familles. Et leurs familles ont besoin de ce lien tout autant pour être rassurés et voir leurs aînés dans leur quotidien ! C’est pourquoi le Département offre un dispositif de visioconférence aux Ehpad et maisons de retraite isérois volontaires en mettant à leur disposition l’outil E-lio qui a déjà démontré son efficacité. Le sourire d’un proche vaut parfois mille médicaments, et c’est un pharmacien qui le dit ! », souligne Jean-Pierre Barbier, Président du Département.


Un dispositif simple à utiliser, qui a déjà fait ses preuves
Conscient de la nécessité de trouver de nouvelles solutions pour rompre l’isolement de nos aînés en cette période de confinement qui promet de durer encore, le Département déploie cette semaine le dispositif E-lio dans les 18 Ehpad et maisons de retraite qui ont jusqu’ici répondu favorablement à cette proposition (12 Ehpad, 5 résidences autonomie et une unité de vie).
Cet outil permet de lancer une vidéoconférence ultrasimplifiée pour l’usager à partir d’un poste de télévision (une visiophonie), mais également de réaliser des journaux personnalisés avec messages et photos des familles pour les résidents et pour leurs familles.
Chaque établissement recevra une box de visio qu’elle pourra utiliser sur un poste de télévision ou sur une tablette, selon ses besoins, tandis qu’une application sera à installer sur leurs smartphones par les familles. Quant au service Petit Journal, il permet à l’animateur d’imprimer un petit journal personnalisé pour chaque résident dont le contenu sera généré automatiquement avec uniquement les photos/messages personnels propres aux résidents. L’animateur peut également imprimer un petit journal interne pour les résidents qu’elle pourra transmettre aux familles.

Le Département utilise déjà avec succès cet outil depuis deux ans. Dans le cadre du projet européen « Activage », co-piloté avec le CEA, la collectivité s’était engagée à tester des éléments de domotique, dont cet outil de liaison social entre les personnes âgées et leurs familles qui avait prouvé son efficacité et sa simplicité à l’installation et à l’usage.
« Nos 61 résidents ont, pour la plupart, un téléphone, mais avec le prolongement du confinement, beaucoup commencent à accuser le coup et ont envie de voir leurs familles, et plus seulement de les entendre. Certaines familles nous ont même demandé si elles pouvaient venir faire un coucou au carreau. Ce besoin existe donc des deux côtés. Cette visioconférence permet donc ce « plus », nous avons installé la box sur le poste de télévision dans la salle d’animation. Une de nos résidentes a déjà eu rendez-vous avec ses 4 enfants qui vivent tous dispersés en France. Sa fille de Paris, qu’elle voit rarement, a pu lui montrer son appartement et son chat, c’était très sympa. L’isolement pour une personne âgée c’est psychologiquement très dangereux, nous sommes donc ravis de ce dispositif », explique Léa Eparvier, Directrice de la Résidence Autonomie « Les Pervenches » à Saint-Georges d’Espéranche qui a installé E-lio vendredi 3 avril.
« Nous allons installer ce dispositif dans la section Covid-19 que nous sommes en train de créer dans notre Ehpad de 122 résidents. Ce que je n’ai de cesse de répéter, c’est que ces résidents sont peut-être malades mais ça ne veut pas dire qu’ils vont mourir et qu’on leur ferme la porte. C’est encore plus important de leur permettre de voir leur famille et à leur famille de les voir. Jusqu’ici, je prêtais mon iphone aux résidents mais l’écran est tout petit. Pouvoir l’installer sur notre grand téléviseur sera bien mieux ! », indique Nadia Duchet, directrice de la résidence René Marion, Ehpad de Roybon.

Le Département utilise déjà avec succès cet outil depuis deux ans. Dans le cadre du projet européen « Activage », co-piloté avec le CEA, la collectivité s’était engagée à tester des éléments de domotique, dont cet outil de liaison social entre les personnes âgées et leurs familles qui avait prouvé son efficacité et sa simplicité à l’installation et à l’usage.
« Nos 61 résidents ont, pour la plupart, un téléphone, mais avec le prolongement du confinement, beaucoup commencent à accuser le coup et ont envie de voir leurs familles, et plus seulement de les entendre. Certaines familles nous ont même demandé si elles pouvaient venir faire un coucou au carreau. Ce besoin existe donc des deux côtés. Cette visioconférence permet donc ce « plus », nous avons installé la box sur le poste de télévision dans la salle d’animation. Une de nos résidentes a déjà eu rendez-vous avec ses 4 enfants qui vivent tous dispersés en France. Sa fille de Paris, qu’elle voit rarement, a pu lui montrer son appartement et son chat, c’était très sympa. L’isolement pour une personne âgée c’est psychologiquement très dangereux, nous sommes donc ravis de ce dispositif », explique Léa Eparvier, Directrice de la Résidence Autonomie « Les Pervenches » à Saint-Georges d’Espéranche qui a installé E-lio vendredi 3 avril.
« Nous allons installer ce dispositif dans la section Covid-19 que nous sommes en train de créer dans notre Ehpad de 122 résidents. Ce que je n’ai de cesse de répéter, c’est que ces résidents sont peut-être malades mais ça ne veut pas dire qu’ils vont mourir et qu’on leur ferme la porte. C’est encore plus important de leur permettre de voir leur famille et à leur famille de les voir. Jusqu’ici, je prêtais mon iphone aux résidents mais l’écran est tout petit. Pouvoir l’installer sur notre grand téléviseur sera bien mieux ! », indique Nadia Duchet, directrice de la résidence René Marion, Ehpad de Roybon.


Une action alternative menée avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes
En parallèle, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en lien avec le Département de l’Isère, a décidé de redéployer ses robots de téléprésence utilisés habituellement dans les lycées, auprès des Ehpad pendant cette période de confinement. Jusqu’ici, deux Ehpad isérois volontaires ont reçu ce robot.
« Les personnels des Ehpad et des maisons de retraite font un travail formidable et dans des conditions très compliquées. C’est aussi pour les soutenir dans leur labeur, soutenir les familles préoccupées pour leurs aïeux, soutenir les personnes âgées qui vivent une période particulièrement douloureuse que nous avons proposé cette alternative, qui je l’espère, permettra de surmonter cette période avec un peu plus de douceur », explique Laura Bonnefoy, vice-présidente chargée de la dépendance et des handicaps.