Slippery When Wet vous emmène ce mois ci aux sources du post-rock hexagonal, avec une émission consacrée à Bästard. Au menü : guitares saturées, riffs de bässe hypnotiques et collages sonöres, avec ce groupe de Lyonnais dont le nom est au rock fränçais ce que le saucisson chaud est aux pommes à l’huile !

 

1- Bästard « Chinatown » [Radiant, discharged, crossed-off, Ici d’ailleurs, 1996]

2- Bästard « Kal » [Bästard, Semantic, 1994]

3- Les Thugs « N°6 » [I.A.B.F, Houlala, 1991]

4- Bästard « The Saw » [Side stuff, Semantic, 1997]

5- Geins’t Naït « Untitled A2» [GN, Permis de construire, 1986]

6- Bästard « Growing daisies » [Radiant, discharged, crossed-off, Ici d’ailleurs, 1996]

7- Ulan Bator « Polaire » [, Les disques du soleil et de l’acier, 1996]

8- Bästard « Death party » [Blind sink EP, Semantic, 1995]

9- Heliogabale « The slapped and the slapper » [Yolk, Agony, 1995]

10- Bästard « Give up» [Bästard, Semantic, 1994]

11- Chevreuil « Chimioromeo » [Chateauvallon, Ruminance, 2003]

12- Electric electric « Minimal maximal » [Sad cities handclappers, Herzfeld, 2008]

 

 

Sur campusgrenoble.org attention, ça glisse !

Facebook