Un espace de liberté d’un quart d’heure en direct, le mardi après-midi ou le dimanche soir, dédié au travail d’improvisation d’Anne-Laure Pigache sur la parole. Un espace où le mot est son , le son devient mot, à l’interstice du langage à la limite du signifiant, une plongée dans les phonèmes de la langue. Entre 15 et 20 minutes pour explorer le format très spécifique du direct radiophonique où le public invisible est fantasmé. Et où la radio s’invite dans les moindres recoins des territoires intimes de l’auditeur.

Bonne écoute sur campusgrenoble.org

Facebook